Êtes-vous plutôt du genre responsable ou coupable?

« Ça arrive qu’à moi », « c’est encore à cause de toi », « c’est de ma faute » : et vous c’est quoi votre credo?  Plutôt responsable, coupable, ou alors vous préférez vous défiler en faisant porter le chapeau à quelqu’un d’autre?  Testez votre nature profonde et gare aux surprises!

1. Votre conjoint vous reproche d’être en retard :

A Vous auriez dû l’appeler et vous ne l’avez pas fait.  Du coup, vous vous excusez.

B Vous lui rétorquez que la ponctualité n’est absolument pas son genre non plus et qu’il devrait faire plus d’efforts…

C Ce n’est pas votre faute.  Un collègue vous a tenu la jambe pendant une heure!

2. Vous vous rendez compte que vous avez pris du poids…

A Dès demain, régime!

B Vous en voulez à votre moitié qui vous a laissé faire…

C C’est à cause de toutes ces sucreries dans vos placards!

3. Vous êtes toujours fatiguée :

A Normal, vous vous couchez tard, il faut que ça change.

B Le problème, c’est que les bonnes émissions à la télé sont toujours programmées tard le soir…

C Si votre amoureux rentrait plus tôt, vous ne passeriez pas votre temps à l’attendre!

4. Vous n’arrivez plus à suivre le rythme au travail…

A De toute façon, vos collègues n’attendent qu’une chose : que vous partiez!

B Vous baissez les bras : c’est au-dessus de vos forces.

C Il est temps de vous remettre en question.

5. Vous aimeriez faire du sport…

A Mais voilà : vous n’avez pas la bonne tenue.

B D’ailleurs, dès le mois prochain, vous vous inscrivez.

C Impossible, vos enfants ne vous laissent jamais le temps, et vous le leur avez fait sentir!

6. Lorsque vous êtes à bout de nerfs…

A Vous vous défoulez sur quelqu’un.

B Vous lâchez un « tu m’énerves ».

C Vous allez faire un footing.

7. Au bureau, vous essuyez une critique sévère de la part de votre patron…

A Vous reprochez à votre collègue de ne pas avoir vu le coup venir.

B C’est probablement parce qu’il lui fallait un bouc émissaire…

C Ça vous fait mal mais vous ne vous laissez pas démonter pour autant.

8. Vous venez de recevoir une amende pour excès de vitesse

A Normal, vous rouliez trop vite.

B Encore ce fichu radar!

C Si on ne vous avait pas dit quinze fois d’être à l’heure, vous n’auriez pas de PV!

9. Votre soirée est… ratée, tout le monde s’ennuie :

A Pourquoi ce soir là?  Rien ne va, quelqu’un vous en veut en quoi?

B Tant pis, la sauce ne prend pas à chaque fois.

C Vous reprochez à un ami de ne pas avoir mis assez d’ambiance.

10. Vous n’êtes jamais à l’heure

A C’est comme ça, vous n’y pouvez rien!

B À cause des maudits bouchons!  Comme par hasard, ça n’arrive qu’à vous…

C Parce que vous traînez en route.

VOS RÉSULTATS  (calculez vos points) :

                          A         B         C

  • 1          3            1             2
  • 2          3            1             2
  • 3          3            2            1
  • 4          1             2            3
  • 5          2            3            1
  • 6          1             2            3
  • 7           1             2           3
  • 8          3            2            1
  • 9          2            3            1
  • 10         2            1            3

VOUS AVEZ…

Plus de 25 points = LE SENS DES RESPONSABILITÉS

Vous avez compris que responsabilité rime avec liberté.  Seule une personne responsable est capable de se libérer de la culpabilité mal placée ou de la victimisation exagérée.  Même dans les moments les plus difficiles, vous ne vous défilez pas.  Vous préférez encaisser le coup, faire amande honorable ou présenter vos excuses.  Quitte à passer pour le grand méchant mais au moins vous dormez tranquille car vous savez reconnaitre vos erreurs et celles des autres.  Une preuve de grande lucidité malheureusement pas toujours comprise mais c’est aussi ça le prix de la liberté.

Entre 15 et 25 points = VOUS ÊTES UNE VICTIME CONSENTANTE

Plutôt qu’assumer vos actes, vos pensées, vos paroles ou vos émotions, vous avez opté pour le rôle de la victime.  Celle qui se défend par des plaintes et de blâmer les autres.  Celle à qui rien ne réussit et qui n’a jamais de chance.  « Ça n’arrive qu’à moi » est votre credo.  Vous subissez et agissez comme si vous n’aviez pas le choix.  Hélas, ce fonctionnement vous permet d’échapper à la réalité.  Car, vous préférez vous trouver des excuses ou des circonstances atténuantes plutôt que de vous remettre en question… et d’oser passer à l’action.

Moins de 15 points = CULPABILISER LES AUTRES, CEST VOTRE DADA

Consciemment ou inconsciemment vous rejetez toujours la faute sur les autres tout ce qui vous arrive de désagréable.  Au lieu d’assumer et exprimer votre colère, vos maux, vos frustrations ou votre énervement, vous jugez et rendez les autres responsables.  Impossible de faire autrement, c’est plus fort que vous.  Peut-être est ce une façon défensive de vous protéger ou au contraire, de renforcer votre emprise sur les autres.  En tous cas, cette façon d’agir ne vous permettra ni de vous défaire de vos responsabilités ni d’étouffer votre propre culpabilité.  C’est un piège, tout simplement.

Conférences et lectures suggérées:

Conférence – S’affranchir de la culpabilité (cliquez ici)

Article: Le système relationnel juge/coupable : un ciment qui empêche le changement (cliquez ici)

Sources :

Article tiré du site web Roberto Mayer, Thérapeute en Relation d’Aide

Teste tiré du magazine L’ESSENTIEL DE LA PSYCHO  mars/avril/mai 2012

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s