Quitter la survie pour renaître à la vie.

Lorsqu’enfant, nous avons fait face à l’abandon, au rejet, à l’envahissement, voire à l’abus et à la violence, nous avons dû nous adapter à ces situations. Nous avons refoulé notre colère, caché notre peine, nier nos besoins et nos peurs, nous avons pris en charge le bonheur des autres, nous nous sommes soumis ou rebellé, ou encore nous sommes complètement coupés de notre monde émotionnel. Ces mécanismes nous ont, métaphoriquement et parfois même littéralement, permis de survivre ou sauvé la vie.

Par contre, c’est mécanisme inconsciemment mis en place, poursuivre leurs activités de façon souterraine dans notre vie d’adulte et nous mène à des réactions inappropriées face à des situations de notre vie d’adulte. Et voilà, nous sommes en survie.

Quel mécanisme de défense vous maintient dans la survie?
Il y a les mécanismes de défense tournés vers soi : l’isolement, l’évitement, la fuite, l’effacement, le refoulement, l’autopunition ainsi que la rationalisation et ceux tourner vers l’autre comme la critique, le jugement, le reproche, l’interprétation, le mensonge, le personnage, le contrôle et la manipulation.

Mais comment quitter cette survie?

Une fois la prise de conscience faite, un processus menant à l’établissement d’action consciente menant à une saine vie émotionnelle peut s’accomplir. Pour y parvenir, nous devons choisir à répétition le chemin menant vers l’existence plutôt que celui qui nous entretient dans la peur, l’attente, la castration, l’impuissance, bref, la survie.

Comment renaître à la vie?

En prenant un instant pour regarder vos mécanismes de défense, vous pourrez découvrir ce qu’ils cachent, tente de protéger, ont comme impact sur votre vie émotionnelle et relationnelle ainsi que les besoins qui ne peuvent être comblé par ces réactions.

La renaissance se fait chaque fois que, face à un déclencheur d’émotions souffrantes, nous prenons le chemin de l’action consciente et nourrissante plutôt que celui de la réaction défensive et insatisfaisante.

Ces actions conscientes se nomment : Mécanismes de protection. Par exemple, pour nous protéger de notre interprétation nous pouvons aller vérifier les intentions qu’une personne porte lorsqu’elle fait une action qui nous déplait. Face à chaque situation, nous pouvons créer et mettre en place des mécanismes de protection adaptés. Pour vous en nommer quelques-uns, il y a la connaissance de soi, la demande claire, l’établissement de limite, l’expression du vécu, le choix de l’environnement, le passage à l’action, etc.

Et voilà! Vous quittez la survie!

Pour arpenter ce chemin, il est propulsant d’être accompagné, supporté et guidé.

C’est ce que je vous offre à travers mes écrits, mes conférences, mes ateliers de groupe ainsi qu’en consultation individuelle.

Il n’en tient maintenant qu’à vous de vous choisir et de faire un pas de plus vers la vie.

Roberto Mayer. TRA

Services Offerts

Publicités

3 réponses à “Quitter la survie pour renaître à la vie.

  1. je trouve cet article particulièrement intéressant car non seulement il passe en revue les différentes situations de « survie » psychologique, mais il donne des pistes de solution. Bien sûr, je suis d’accord avec vous qu’un accompagnement est souvent nécessaire et toujours précieux pour y parvenir.

  2. Tout à fait d’accord aussi. Un accompagnement est très utile pour identifier et dépasser nos mécanismes de défenses.

  3. Je suis d’accord qu’il faut bien se connaitre pour arriver à choisir d’autre moyen d’action que les mécanismes de défense.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s